Le monde est comme le cerisier
     

Le monde est comme le cerisier

Le monde est comme le cerisier que l'on ne regarde pas pendant trois jours (proverbe japonais). Jolie façon de dire que le monde change très vite, pareil au cerisier qui fleurit puis se fane en quelques jours.

Je regarde le cerisier du jardin tous les jours et je ne suis pas certain que ce cerisier-là change aussi vite que le monde. Cela vaut pour moi aussi du reste, ce qui me rapproche un peu de lui sans doute.

Les arbres parlent entre eux et peuvent même nous parler, je pense, pour autant que nous prenions le temps de les écouter et de les observer.

Une petite série assez personnelle sur mon rapport et mon dialogue avec un vieux copain auquel je reste attaché pour les heures douces, calmes et lumineuses passées auprès de lui depuis quelques années.

Je lui devais bien ce petit salut en images.